19 mars 2013

atelier relais: découverte du mandalas

 aujourd'hui j'ai utilisé le dessin centré  dit aussi mandalas  comme un outil à la création, ou à l'aide à la création...
Une expérience que j'ai partagé avec des jeunes en atelier relais.


 Après un temps passé à dessiner et à colorier des mandalas, les jeunes ont continué à créer sur un apprentissage de technique au couteau. 
Le constat est simple les jeunes ont su "utiliser" ce moment de calme pour se ressourcer, se détendre comme ils ont su l'exprimer et à échanger sur la couleur, la forme. A aucun moment ils n'ont rechigné à mettre de la couleur dans ce qu'ils n'ont même pas appelé le coloriage. Un seul connaissait les mandalas.  

chaque séance débutera par un mandalas à colorier ou à créer, puisque un jeune m'a demandé s'il était possible de les créer soi même.... 

l'expérience se poursuit donc pour eux comme pour moi puisque l'idée c'est que l'éducateur qui m’accompagne et moi même colorions  les mandalas en même temps que  les jeunes

 Je ne cherche pas à analyser le résultat graphique  n'étant pas art thérapeute mais bien plasticienne. Mais le résultat d'une séance calme et sereine est à comparer avec tous les ateliers relais que j'anime depuis 6 ans maintenant.

jamais ce fut aussi détendu,  sans agressivité!

mais ile st possible aussi que ce groupe est moins chahuteur que les précédents... que l'encadrement était favorable aussi 

je ne considère pas le mandalas comme une fin en soi,  mais bien comme un outil pour se détendre avant de commencer une création ou un apprentissage de méthodes artistiques.
Rien de plus .

une personne m'a  reproché peu de temps après avoir publié ce post, de me servir  du mandalas sans formation préalable...   mes expériences de terrain, avec la connaissance des publics que j'ai , mes lectures et mes échanges avec des professionnels et des non professionnels me laissent à  penser que je peux utiliser les mandalas comme source d'inspiration...sans mettre en danger qui que se soit! 
chacun  fut heureux de sa création et c'est là l'essentiel !
arrêtons de vouloir  "thérapeutiser"   à tout va!
 

à renouveler  donc !


























qu'est ce qu'un atelier relais?

L’atelier relais est un dispositif d’aide aux collégiens qui se trouvent dans une situation de rejet de l’institution et/ou en voie de déscolarisation.

Les jeunes sont accueillis dans des locaux municipaux ou associatifs, en dehors des collèges pendant une période de huit semaines. Cette prise en charge sur temps scolaire concourant à la remobilisation autour des apprentissages vise le retour des jeunes dans leur classe d’origine.

Pour ce faire, une équipe éducative composée d’intervenants locaux de tous horizons (éducation nationale, associations, mairie,…) travaille de concert autour d’un projet pédagogique dont un des objectifs premiers est la remobilisation autour des savoirs et de la scolarité. En effet, cet accompagnement a pour objet de réinsérer durablement ces élèves dans un parcours de formation en les engageant simultanément dans des processus de resocialisation et de réinvestissement dans les apprentissages scolaires.
La durée de prise en charge de ces jeunes étant courte, ce dispositif doit donc s’ancrer dans une dynamique territoriale forte afin de permettre à ces jeunes de trouver des relais solides pendant leur passage à l’atelier qui leur serviront de ressources durables par la suite. Le partenariat qui se noue autour de cette action se matérialise au quotidien par un travail en équipe pluriprofessionnelle. De fait, l’atelier relais constitue un réel laboratoire pédagogique dont les pratiques peuvent être transposables au sein des collèges à moyen terme.
Quel public est concerné?
Le dispositif cible des jeunes situés dans un processus de rejet de l’institution scolaire, qui peut se traduire par des comportements perturbateurs, des absences répétées ou une attitude de passivité et de repli sur soi conduisant à un refus de travail ou encore de conflits avec les adultes et les pairs.


Ils sont détectés sur deux niveaux de classe, la 6ème et la 5ème.

Ce dispositif s’ancrant dans une dynamique territoriale, les élèves pouvant en bénéficier sont tous issus des collèges de la ville où est situé l’atelier.
Les élèves qui participent à une session d’atelier relais ont tous adhérés au projet, de même que leur famille. Ce principe de libre adhésion est central dans l’admission des élèves au sein de ce dispositif afin de pouvoir travailler de manière efficace et continue tout au long de la session. Pendant cette période, chaque jeune reste sous statut scolaire.

Aucun commentaire: