26 novembre 2005

fil à livre




peut être faudrait il que j'explique ce qu'est "fil à livre"....

C'est le nom que j'ai donné à une série de tableaux que j'ai pu exposer de mai à octobre 2005 à Lille et à Roubaix.

En se découvrant modestement capable de donner à voir, à palper, à toucher de la peinture, des bouts de ficelles et des livres collés, on a envie de fair plaisir et on travaille sérieusement, on rencontre le monde et son regard. On accepte tous les possibles.

Je ne me souviens pas de l'origine de cette idée du fil et des livres.
C'est venu comme ça.
Le plaisir des livres date de bien longtemps. Toute petite, j'ai été sensible aux histoires, aux contes, à la lecture malgrè le peu de livres présents à la maison.
Aussi l'odeur des manuels scolairs neufs mais également la couleur jaunie de vieux livres découverts un jour dans un grenier, interdits à toucher car ne nous appartenant pas prenaient un sens particulier presque mystérieux. Et puis les bibliothèques, les librairies où j'ai toujours aimé aller flaner.

Et surtout ces livres à l'eau de rose que lisait ma grand mère et qui devaient probablement la faire rêver et qui l'éloignaient de sa réalité.
Mais elle les aimait...

Ce sont donc, presque tout naturellement, ces mêmes livres que j'ai malaxé, transformé, découpé, peint, déchiré et collé. Je leur ai redonné une vie, en les détournant de leur fonction initiale. J'ai voulu les aimer aussi un peu à mon tour. Mais différemment.

Tous ces livres ont une odeur, un passé. Je me suis demandée qui avait bien pu les lire, les toucher, les sentir aussi ....
Ensuite, j'ai pensé au fil à coudre afin de "racommoder" toutes ces pages et chapitres sacrifiés.

Alors m'est venue l'idée d'utiliser le tissu.
J'ai donc continué à découper, à déchirer, à peindre, à transformer, coton, soie, jute dentelle...A cela c'est ajouté rafia, baie rose, cannelle, piment de Cayenne, paprika doux, thé vert, pastels...

La peinture à l'écrylique ainsi que des pigments purs sont venus agrémenter le tout!

Et c'est très instinctivement que tissus, fils, épices et livres se sont mis à cohabiter, à se superposer, à se mélanger, à s'aimer aussi, à se réunir et à se recoller.

" Fil à livre" était né.



Aucun commentaire: