18 novembre 2005

quelque part ...


buron de Cabrespine (Cantal)


je viens de là bas...

4 commentaires:

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
francis a dit…

il y a sûrement un rapport entre le lieu d'où vous venez et votre approche de l'art par rapport à votre vie d'aujourd'hui.
il transparait dans ce que vous faites, me semble-t-il, une bivalence absence/présence, vide/plein...qui fait une partie de la force de ce que vous dessinez & peignez.
malheureusement pour vous, et heureusement pour votre art et votre public, on ne peut pas "mettre les villes à la campagne".
ce besoin d'incorporer du figuratif dans une démarche proche de l'abstraction doit sûrement toucher à cela.
j'aime votre approche de la peinture parcequ'elle n'est pas intello. attention avec ce journal ouvert sur le monde de ne pas oublier qu'un tableau se fait en grande partie avec les tripes. ce que vous faites de façon indéniable, étant de plus, vous ne nous dites pas comment, douée pour la technique.
tout ça simplement pour vous encourager à continuer votre blog, mais aussi pour vous demander de m'envoyer, si possible, une photo hq de la maison du cantal pour en faire un fond d'écran.
@+

nicole a dit…

que dire après tout ça!!! je vous remercie déjà de jouer le jeu de faire vivre ce blog (il va falloir que je réfléchisse à un mot de remplacement plus poètique).

lorsque j'ai trouvé cette photo du buron de Cabrespine j'ai aussitôt penser la mettre sur ce carnet de bord virtuel...D'abord parce que j'aime particulièrement ce bâtiment que j'ai connu en ruine ; je l'ai vu identique à un tas de pierres... et je l'ai vu reconstruit, après qu'on se soit aperçu de la richesse de ce qui reste si on oublie définitivement. j'aime ce lieu car c'est calme tranquille, c'est très beau une vue sur la vallée de la Jordanne... Je suis née près de cette rivière , je m'en rends compte en écrivant là , la maternité était juste à côté de cette rivière à Aurillac!!!!
Il parait qu'il y avait de l'or dans son lit...

A chaque randonnée dans le coin je me suis arrêtée là; s'asseoir sur les pierres chaudes l'été c'est du bonheur! la fraicheur de l'intérieur nous rappelle oh combien le fromage de cantal devait être bon !!!
cela fait trois ans que je n'y suis pas retournée... Je ne sais pas , aujourd'hui , si j'y retournerai un jour..enfin ,je l'espère quand même.

LE BLOG?
je me suis demandée un peu au début, si c'était pas un truc un peu exhib , narcissique. Un peu comme un portable qui sonne dans un train et que ça vous em..Un truc dont on se fout éperdument.
Et puis j'avais envie de faire un site mais bon moi et la technique informatique ça fait deux!!!
je ne veux pas parler de moi comme je lis sur certains blogs non , mais en parlant de peinture , car je crois que c'est de ça dont il s'agit, on parle un peu de soi.
Je ne sais pas si ma peinture est intello , vous devez avoir raison .c'est vrai que c'est pas réfléchi , c'est spontané, c'est sans complexe parce qu'autodidacte; ça me parait plus simple du coup!! pas de réelles références et puis j'ai toujours peu supporté les courants, les fleuves et autres remous qui nous empèchent d'être libre.

et puis ce blogggg.... c'est aussi , je l'espère un contact possible entre ma famille (certains membres) , mes amis loins ... leur montrer qui je suis finalement.bref une reconnaissance, sans prétention et en toute modestie.
Mais dois je continuer à espèrer de me sentir proche d'eux? à appartenir ausi à une famille, la leur.
Depuis plus de 20 ans je me sens en exil, pas de cet exil géographique , non , d'un autre exil celui d'être tout simplement différente du clan familial...
beaucoup parlé de moi finalement.

Je ne suis pas capable de vous parler de technique car je crois que je n'en ai pas vraiment; je feuillette beaucoup les livres pour enfants , les illustrations me fascinent; je suis à la recherche éperdue d'un livre que j'avais eu enfant, je devais avoir 7 ans , un cousin me l'a déchiré et je me souviens de m'être faite grondée; j'ai trouvé ça si injuste: une engueulade et un livre, mon livre déchiré; il parlait d'une maison le jour et la nuit, et puis je crois que ça parlait des saisons; beaucoup de rouges,jaunes ocres toutes les couleurs que j'aime!! c'était une pure merveille. c'est l'unique souvenir que j'ai en matière de livres enfant!!!!!

Pour terminer vous avez probablement raison : abscence/ présence; vide/plein.

Un peintre que j'ai rencontré en 2003 me diait en voyant certains de mes pastels (je les ai mis dans ce blog) me demandait si c'était voulu ce jeu de l'apparition / disparition... je ne m'était rendue compte de rien!
vous avez la même perception de mon travail on dirait.
Merci encore pour votre commentaire
cordialement