19 décembre 2005

neige dans le Cantal



il est loin le temps, où, j'allais marcher seule dans les chemins enneigés avec mes bottes en plastiques, sur les routes blanches du Cantal. Ma mémoire est toujours intacte. Quel bonheur le bruit, doux et subtil de la neige sous les pieds... Quel bonheur que les doigts glacés qui se mettent à devenir rouge et à brûler!

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Il est loin le temps, ou raisonnaient les cris de joie des enfants que nous étions, et qui dévallaient sur leur luge, les pentes enneigées de ce vieux massif.
Il est loin le temps ou, ratrappé par la nuit tombante, nous rentrions à la maison et nous réchauffions nos doigts gourds contre le bol de chocolat chaud.
Ce soir je suis heureux, car une amie est heureuse de vivre.
Neutron

nicole a dit…

Merci Monsieur Neutron

heureuse de vivre et vous savez pourquoi

léa a dit…

c'est trop beau!